On ne se fait toujours pas aux matelas à la sauce Thaï... à savoir un lit super dur avec des ressorts en prime! On préfèrerait limite dormir sur des planches en bois...

On se met en chasse d'un p'tit dèj et on se retrouve rapidement dans un 7 ELEVEn, nan y'a pas d'erreur, c'est bien comme ça qu'est dessiné (ou écrit) le logo... C'est le genre de truc qui quand on l'a remarqué ne peut plus être ignoré! Horrible!

Ce matin encore, ça sera gâteaux. On était bien chauds pour un café, mais en fait... non.

dejmoche.jpg

 

Les petits business du coin sont déjà en train de s'activer. Ici un imprimeur fait sécher des sortes de diplômes en plein milieu du trottoir. Après tout, les marchands de bouffe squattent tous les trottoirs de la ville, pourquoi eux se priveraient-ils?

diploma.jpg

 

En même temps, ça devrait être rapide à sécher tellement il fait déjà chaud.

dodoglouglou.jpg

 

Le livreur de sucre liquide ne sait plus où donner de la tête tellement il a de livraisons à faire!

cok.jpg

 

Il aurait sûrement bien besoin d'un massage thaï. Enfin à voir les mouvement de massage, on se demande si ça relève pas plutôt de la lutte!

massaaage.jpg

 

Non loin de là on voit un beau temple. On décide de s'approcher pour en faire le tour.

toitemple.jpg

 

Quand on arrive à l'arrière du temple, on se retrouve dans une zone de travaux avec un mec qui porte des trucs... Le mec nous salut de la main en souriant. Il nous passe à côté et nous pointe le temple du doigt. Avec l'autre qui voulait nous vendre du tuk tuk la veille on ne relève pas trop et on reste méfiants... Mais il n'a pas l'air bien méchant, il n'y a aucun touriste dans le coin et il est seul. Il ne parle pas un seul mot d'anglais, il continue à nous montrer le temple en nous faisant comprendre qu'on peut y aller. On se dit que c'est cool, il semble bosser là et veut nous faire une petite visite privée. On le suit prudemment vers le temple, il nous emmêne dans une zone qui est en train d'être refaite, il y a des échaffaudages, des pots de peinture. La déco à droit à un petit coup de neuf.

painter.jpg
Arnaque dans un temple de Bangkok

On est tout contents d'être privilégiés en accédant ici. Le mec reste à côté de nous, sûrement pour ne pas qu'on détériore... On sort de la zone en travaux et il nous montre alors un escalier qui mène au sommet du temple, la coupole, fin le haut quoi. Là c'est vraiment beau, des carreaux dorés, du marbre blanc partout, des moulures bien moulées, on a tout ça sous le nez alors qu'on a l'habitude d'observer ça de loin.

temple3.jpg
temple1.jpg
temple2.jpg

 

Après avoir shooté le bâtiment sous tous les angles, on se rend compte que le mec nous a lâché. On voudrait bien repasser par "l'entrée" par laquelle on était passés mais on aperçoit non loin de là une porte avec notre pote qui est assis à côté en train de manger. On lui dit au revoir gentillement et là il semble vouloir nous montrer autre chose... C'était un petit panneau visible seulement de l'extérieur où il était inscrit qu'on doit payer 100฿ pour entrer dans la zone qu'il nous a "invité" à visiter... Ouaaaaaai! Bien joué connard mec! Comme on va pas se casser en courant et qu'on veut pas d'emmerdes on ne fait pas d'histoire. 100฿ c'est pas non plus l'arnaque du siècle mais on se démerde pour mettre un seul billet de 100฿ dans sa petite urne, il n'y voit que du feu.

Ces 100฿ seront pour nous le prix de la leçon suivante "Ici, dès qu'on nous aborde avec le sourire, c'est pour nous niquer la gueule". C'est pas vraiment l'idée qu'on a du voyage d'habitude mais c'est la deuxième fois en deux jours et on s'est fait avoir à 50%.

 

On continue notre chemin, cette fois-ci c'est des piments qui sèchent dans le rue... On est tentés d'en prendre une poignée à garder dans nos poches pour presser dans les yeux du prochain qui veut nous arnaquer.

chilli.jpg

 

On continuera à vadrouiller en ville jusqu'à voir dépasser au loin un temple qui a l'air assez impressionnant vu son altitude. On s'approche, il s'agit du Golden Mount... Enfin ça c'est pour les visiteurs parce que le vrai nom c'est le temple "Wat Saket Ratcha Wora Maha Wihan", ouai!

gogolden.jpg

Bon du coup on a été visiter le temple, c'était payant mais le prix était clairement marqué à l'entrée! Cette fois-ci pas d'embrouille... Par contre on le montre juste de loin pour l'instant parce qu'on en fera un article dédié: notre visite là haut était vraiment sympa et on y a quand même passé une bonne partie de l'après-midi! (l'article arrivera bientôt)

 

Après cette visite on se retrouvera à la rush-hour, dans la pollution bien dégueue de BKK, celle qui donne mal à la gorge rien qu'en passant 5 minutes dehors à l'heure des sorties de bureau.

traffic.jpg

 

On opte pour une alternative et on se retrouve d'un coup isolés du bruit et des pots d'échappements en longeant un des nombreux canaux de la ville. Bon, ok ça sent un peu les égouts à ciel ouvert mais on dirait Veniiiiiiiise!

venice.jpg

 

Retour à notre guest house, les manifestants ont repris leurs postes et ils continuent à se faire entendre autour du monument de la Démocratie.

flagman.jpg

 

Ha ouai, et il faudrait peut-être manger aussi... Après 2 jours ici et des tests de restaurants plus ou moins concluants, on pense que nos organismes sont prêts pour la street-food...

On choisit une vendeuse qui fait des Pad Thaï. On observe bien comment elle fait le plat, rien de suspect, son espace de travail est loin d'être reluisant mais on est en confiance quand même... Comme on est dans une rue agitée et que par définition avec la street-food on n'a pas de table ni chaise, on se trouve une petite ruelle bien glauque pour manger.

Avant de prendre la première bouchée on hésite... "Quitte à crever, autant que ce soit le ventre plein" C'est la pensée lumineuse qui détendra l'atmosphère et nous poussera à commencer l'ingestion de ce "repas" suspect.

firstpadthai.jpg

 

Verdict... C'est plutôt bon! Mais il semblerait que ce soit aussi l'heure de manger pour les moustiques qui se mettent à table sur nos mollets... On s'empresse de terminer notre repas, on saura dans quelques heures si on a bien fait ou pas...

 

Et au fait, joyeux noël les amis!

Retour à l'accueil