On a eu une nuit courte et angoissante... Sachant qu'on était dans une zone fréquentée par les ours on était en alerte, et on espérait ne pas avoir une urgence pipi pour ne pas aller au cabanon chiottes en pleine nuit!

 

A peine quitté le campement Seth trouve un bâton et se prend pour Gandalf vu les paysages féeriques dans lesquels on se promène.

1gandalf.jpg

 

On est sur l'Icefield Parkway, une route où les montagnes grandioses, les cascades luxuriantes et les énormes glaciers apparaissent à chaque virage. On s'arrête (au moins) toutes les 5 minutes pour en profiter au maximum.

fallbridge.jpg

 

On arrive au coeur de huit glaciers dont celui d'Athabasca qu'on peut approcher de très très près.

glacierclose.jpg
rayure.jpg

En avançant, le glacier a rayé et poli la roche.

 

glacierdark.jpg

 

Des morceaux de roches multicolores sont emprisonnés dans la glace, ce qui lui donne sa belle couleur marron.

iceglcier.jpg
stoneglacier.jpg
drops.jpg

 

Arrivés au pied du glacier, on décide de l'escalader sans trop s'éloigner de la vallée. Les crevasses sont partout, il faut vraiment faire attention.

walkingglacier.jpg
glacier2.jpg

 

Seth préfère le survoler... C'est moins dangereux !

I want to believe

I want to believe

 

La plupart des touristes font l'ascension en bus. Rouler sur la glace, c'est sympa si on est fatigués, mais c'est moins cool pour le glacier. Départ toutes les 15 minutes, ça rigole pas !

Saurez-vous retrouver le bus caché dans cette image ?

colombusglacier.jpg

 

Ils ont carrément aménagé un parking à bus sur le glacier, on peut l'apercevoir en vue aérienne.

 

On reprend la route où on croise quelques cervidés au milieu des forêts boréales.

wildlife.jpg
sideroad.jpg

 

On tombe un peu par hasard sur des sources à bulles (Bubble Spring) : de l'eau qui sort dans du sable mouvant. La source porte le nom de "bubble spring" mais il n'y a aucune bulle qui sort, juste des petits flux d'eau qui font remuer le sable. Et l'eau est froide, c'est pas une source thermale.

spring4.jpg
spring3.jpg
spring2.jpg
spring1.jpg

Pour voir le phénomène en vidéo, c'est par ici.

 

Les cascades et les canyons dans le coin rivalisent de puissance et de beauté (et aussi de touristes malgré la saison creuse).

chute2.jpg
waterfall8mm.jpg
chute.jpg

 

On commence à chopper des torticolis à force de regarder de tous les côtés sur la route...

rodtrip.jpg
riverside2.jpg
fallmountain.jpg
cliff.jpg
riverside.jpg

 

Le temps passe trop vite, le timing est serré. Plus le temps de s'arrêter en chemin !

photoride.jpg

 

Arrivés à Jasper, on se rend compte qu'on a presque pas mangé de la journée. Avec tout ces paysages, on avait la tête à autre chose. On se rattrape en s'offrant un festin patates/ailes de poulet/banane acheté à la superette du coin. On pensait qu'il y aurait peut-être des aurores boréales ce soir (vu la haute latitude à laquelle on se trouve), alors on décide de réserver deux lits dans une auberge de jeunesse de la ville pour rester sur place.

bouffeexpress.jpg

 

La nuit tombe vite et des dizaines d'animaux sortent des fourrés : élans, coyotes, wapitis. Très vite, on aperçoit des lumières colorées furtives dans le ciel... Nos premières aurores boréales ! Pas le temps de régler nos appareils photos, on sort de la voiture pour profiter du spectacle.

aurore1.jpg

 

Ca n'a duré que quelques secondes, il fait bien froid, alors on décide d'attendre sagement dans la voiture en espérant que les aurores reviennent... Mais la lune est pleine (ce qui réduit la visibilité des aurores) et les nuages arrivent en masse. Le temps n'est pas de notre côté. En plus l'endroit le plus dégagé qu'on avait trouvé (en regardant la carte) était juste à côté d'une route et on se prenait des plein phares sur les appareils photo. Et pour couronner le tout, il y avait un resto dans la foret et son enseigne néon rouge reflétait sous les nuages...

clearsky.jpg

La photo semble prise en plein jour mais il était 22h06!

 

Quelques dizaines de minutes plus tard, les aurores se remettent à danser... derrière les nuages. On aperçoit juste ce que le ciel veut bien nous montrer. On devine qu'elles sont éclatantes, mais on ne voit presque rien. On est à la fois super contents et super frustrés.

aurore4.jpg
aurore2.jpg
aurore3.jpg

 

Alors qu'on profitait tranquillement du spectacle lumineux, on a entendu un cri effrayant d'un animal non identifié à quelques dizaines de mètres de nous. Ça a commencé par un grognement, puis c'est monté dans les aigus par vague pendant plusieurs secondes. On était terrorisés. On aurait dit un mélange d'éléphant, d'ours et d'oiseau. On ne voyait rien avec l'obscurité, on n'entendait pas la bête s'approcher parce qu'on était à côté d'une rivière agitée.

 

On a pas cherché à comprendre, on a embarqué nos trépieds et on s'est barré apeurés en courant tellement vite qu'on aurait sûrement battu Usain Bolt au 100 mètres.

 

On a repris la voiture et on a changé de spot pour continuer l'observation (la plupart du temps bien au chaud dans notre voiture). On continuait à trembler en pensant à ce qui nous était arrivé.

 

Plus tard, après quelques recherches, on a identifié le cri comme celui d'un gros wapiti en rut. Ca ressemble un peu à ça .

 

Quand le temps est devenu trop couvert on est rentré pour tenter de dormir à l'auberge... On a roulé très lentement pour ne pas se prendre un animal. On a bien fait parce que sur le bord de la route on a vu un wapiti.

darkdriving.jpg

 

On arrive à 3h du mat à l'auberge, dans notre dortoir de plus de 40 lits avec son lot de ronfleurs. Ah, les joies de la vie de backpacker !

 

blog voyage road trip routard photo guide info comment faire

LE GUIDE DU PARFAIT ROUTARD

Retour à l'accueil