Premier réveil à Bangkok, on se dirige vers l'axe principal, là où avait lieu la révolution la veille. A la place des manifestants partout, on retrouve l'endroit plutôt vide avec un gang de fous du balai qui fait place nette!

cleanerz.jpg

 

On emprunte les petites ruelles désertes dand lesquelles on ne croisera pratiquement que des chats errants.

ruelle.jpg

"Il est où le cucu..."

 

 

surprisecat.jpg

"Elle est où la tê-tête?"

 

Le soleil vient de se lever et pourtant dans les rues, les barbecues sont déjà en train de faire cuire de la bouffe en tous genres. On comprend pourquoi les chats sont si nombreux dans le coin!

fishbbq.jpg

 

Un peu plus loin, on est en train de lire un panneau d'informations quand un mec nous aborde avec le sourire.

- Hé salut, vous cherchez un truc?

- Non.

- Ha! Ok...

- Ouai, salut.

- Vous savez je suis prof à l'école juste là bas.

- Ok.

- Vous savez, aujourd'hui c'est un jour ferié et y'a pas mal de trucs gratuits dans le coin.

- Ha...

- Venez un peu par là...

 

Là la mec nous invite à le suivre au coin de la rue un peu plus isolé à quelques mètres de là.

Il a comme par magie un stylo et un morceau de papier dans la poche de sa chemise. Il commence à nous écrire des choses dans tous les sens.

Il semble s'interesser à nous en demandant de temps en temps d'où on vient, depuis quand on est là, combien de temps on reste à BKK...

Au milieu de ces questions anodines il nous assome d'infos et remplit son papier en quelques secondes, si bien qu'on ne sait même plus ce qu'il veut nous faire comprendre.

Il nous parle de match de boxe thai, de street food, de temple, de tuk tuk officiel... Comme on avait déjà eu le coup à notre premier passage à Bangkok, on commence à sentir le gros plan foireux et comprendre qu'on n'a pas vraiment affaire à un gentil prof qui nous veut du bien... On garde nos distances malgré ses demandes répétées à s'approcher pour lire ce qu'il nous gribouille.

scam.jpg

 

Quand il commence à ne plus avoir de place sur sa feuille, et voyant qu'on ne rentre pas dans son jeu, il prend sa feuille, la chiffonne d'un coup et s'en va en nous criant "Stupid tourist, fuck you! You stupid! Fuck you fuck you!"...

On lui fait un signe de la main pour lui dire gentillement au revoir, toujours de façon à ne pas rentrer dans son jeu.

On est bien content d'avoir évité une des arnaques les plus connues "made in Bangkok".

(Pour la petite histoire, on le recroisera quelques rues plus loin à bord d'un tuk tuk...)

 

En même temps on est très proche de Khao San, LA rue méga touristique de BKK, on y trouve les bars, auberges, clubs, restaurants, boutiques de toutes sortes, drogue, faux papiers, prostitution, drogue, prostitution... on ne serait pas étonnés de croiser Bernard De La Villardière en train de tourner un reportage pour Enquête Exclusive...

Un jour à Bangkok

En journée ça parrait plutôt tranquille mais le soir c'est une toute autre histoire.

 

Après avoir mangé dans un resto de cette rue, on se perd un peu en ville...

On commence à voir nos premiers temples.

templier.jpg
prayer.jpg

 

Se promener dans les temples est vraiment reposant puisqu'on est coupé du bruit de la ville et qu'il y fait plus ou moins frais. Dehors il fait aux alentours de 38°C.

Difficile de résister à cette chaleur, qu'on soit un humain...

sitold.jpg

 

Ou une bougie!

bougie.jpg

 

On croise un marchant de glace mais il est à contre sens de la circulation, tant pis...

bridge.jpg

 

Même éloignés du coeur des manifestations, on se rappelle vite que Bangkok est le théâtre d'affrontements depuis de nombreuses semaines. Ici un édifice du gouvernement qui a été pris en otage par les manifestants. Ils ont installé des barbelés partout autour et font eux-même le contôle des gens qui peuvent entrer ou pas avec une sorte de barricade sur roulettes!

barbed.jpg

 

Pour notre premier jour, on va essayer de ne pas trop se paumer non plus alors on décide de rentrer. Le décalage horaire nous en veut encore!

On trouve un plan, mais on n'y reste pas trop parce que ce genre de carte est utilisé par les conducteurs de tuk tuk pour aider les touristes à dire où ils souhaitent aller. C'est pas con, mais on a pas trop envie de retomber sur un relou qui voudra nous faire faire le tour de tout ce qui a (soit-disant) à voir en ville.

plandemerde.jpg

 

Sur le chemin on croisera des sortes de bassines dans lesquelles les marchants de street-food font la vaisselle de leurs ustensils et des couverts, assiettes, bols... Connaissant les règles d'hygiène puisque je bosse souvent en cuisine, là ça fait très peur... surtout quand en plus, on voit des chiens errants boire dedans...

Mais il faudra bien un jour ou l'autre (re)commencer à manger cette "gastronomie" typique si on veut survivre en Thailande.

dishwashing.jpg

 

Ce soir là on mangera encore dans un restaurant aux alentours de Khao San. Lise qui avait pris une sorte de soupe a trouvé des vieilles branches de brocolli moisies cachées dedans... On se dit à ce moment là qu'au moins avec la street-food on peut voir les gens faire la bouffe contrairement aux restaurants où les cuisines sont cachées et on ne voit même pas le niveau de propreté crasse... C'est décidé, demain on se lance! Au pire on connait déjà une bonne adresse d'hôpital à BKK! héhé

Retour à l'accueil