Il fait très chaud aujourd'hui. Température ressentie 41°.

Pour une fois, on est content que l'eau de la douche de notre guest house soit froide. On a quand même envie d'explorer Bangkok, mais on cherche les endroits ombragés comme les marchés, omniprésent dans la capitale. Les marchands sont souriants, les odeurs tantôt poubelle tantôt appétissante, les chats errants nombreux, bref, c'est reposant.

newsmarket
saladman-copie-1.jpg

 

Les longues rues que l'on arpente sont pleines de magasins identiques. On trouve sur des centaines de mètres des boutiques aux mêmes spécialités : ciment, pneus, machine à coudre, flacon de parfum ou encore porte en bois! Comme si chaque rue avait sa spécialité.

carpenter.jpg

 

On longe les canaux de la ville. Bangkok, c'est un peu comme Venise avec des scooters à la place des gondoles (et sur les rues les scooters hein, pas dans l'eau)! On se retrouve dans un marché de fringues qui s'étale sur plusieurs centaines de mètres de trottoir. Certains vendeurs dorment carrément sur leurs étales en attendant le client.

lightmarket.jpg
salesmanfringue.jpg

 

Quand on sort de là on est plongé dans la circulation. Les embouteillages sont sans fin. Nos poumons ne nous disent pas merci. On s'arrête quelques secondes à l'ombre d'un arbre et on se fait attaquer par un corbeau qui nous balance un bout de saucisse!

trafficbkk-copie-1.jpg

 

On voulait manger de la bonne street-food à l'extérieur mais l'appel d'un centre commercial climatisé à été plus fort. On a quand même pu tester quelques spécialités: des carrés verts frits très bon (on n'a pas réussi à identifier ce qu'il y avait dedans mais c'était sûrement à base de brocolli), des perles de taro au lait de coco, de la salade de papaye et un riz frit bien pimenté. Le tout servi avec un énorme pichet d'EST Cola, une sorte de Coca-Cola thaï.

carrevert.jpg

 

Retour à notre guest-house, la chaleur est pesante...

templepointe.jpg

 

 ... et apparement on est pas les seuls à ne pas aimer le chaud. Arrivés dans notre chambre, on allume l 'ordinateur portable. Au bout de quelques minutes il s'éteint tout seul. Ecran noir. Il est brûlant. Il est branché donc ce n'est pas une problème de batterie. Il nous a déjà fait des coups dans le même genre précédemment et à chaque fois après quelques heures ils se rallumait... On décide de le laisser refroidir tranquillement pendant qu'on ressort.

 

Une fois dans la rue, on imagine déjà notre aventure en Asie sans ordi. Plus de blog. Plus de sauvegarde des photos. Plus de montages vidéos. Plus de bds. Plus de skype pour contacter nos proches. Ca risque d'être plus compliqué pour acheter nos billets d'avion, nos visas, organiser quoi que ce soit, avoir accès à des cartes...

 

Les choses et les gens qu'on croise dans les ruelles de la vieille ville nous font rapidement oublier le laptop. On croise des moines, des locaux souriants et des chiens errants. Un de ces chiens qui avait une position originale pour se rafraîchir avec les pattes bien écartées a essayé de nous croquer quand on s'est approché pour prendre la photo ci-dessous. Finalement une thaïlandaise qui était dans le coin nous a "sauvé" en calmant le chien à coups de bâton. Pauvre chien. M'enfin la rage est très répandue en Thailande donc on se méfie pas mal, d'autant plus qu'on n'a pas eu le temps de faire les vaccins avant de partir de NZ.

childog.jpg
painterbridge.jpg

 

L'obscurité tombe doucement sur la ville. Nos estomacs gargouillent. On s'enfile quelques plats à base de noodles sautées et riz sec au porc puis on découvre le rotee, cette crêpe thaïlandaise délicieuse cuite dans une bonne louche de beurre. Avec de la banane c'est une tuerie culinaire! C'est croustillant à l'extérieur et fondant à l'intérieur. Accompagné d'un petit filet de lait concentré sucré! Ca c'est de la street food qu'on adore!

rotee-copie-2.jpg

 

Un peu plus loin on aperçoit des backpackers bourrés qui voulaient réduire les frais de tuk tuk en montant à 7 dans le petit taxi qui a basculé en arrière quand il a démarré! Y'en a quand même un qui est assis sur le même siège que le conducteur!

tuktuktourist.jpg

 

De retour dans notre guest-house, encore en train de se marrer de la scène qu'on vient de voir, on retrouve notre ordi... Après avoir appuyé sur le bouton d'allumage, le constat est sans appel. Notre ordinateur nous a vraiment lâché... La carte mère et le processeur ont sûrement grillé. Il avait survecu au froid glaciale d'Edmonton, à l'humidité omniprésente de la Nouvelle-Zélande (malgré quelques pannes) mais là c'est terminé. Notre compagnon de route nous a bel et bien quitté. Avec ça on perd pas mal de photos qui étaient uniquement sauvegardées (temporairement) dans le disque dur de l'ordi, toute notre paperasse récente, tout le budget de NZ et surtout le budget et la feuille de route de notre voyage en Asie du Sud-Est, nos sites pratiques et indispensables au voyage, tout ce qui est en rapport avec le blog, nos typos, nos watermarks, nos statistiques complètes du PVT en NZ (on voulait faire une illustration comme on avait fait à la fin de notre PVT au Canada)... Et on en oublie...

Seth a quand même dégainé son couteau Suisse pour déloger le disque dur. Normalement il est intact et on essayera de voir ce qui est récupérable à notre retour.

On s'est demandé si on devait acheter un nouvel ordinateur, laisser le blog en suspend pendant quelques temps. L'achat d'un ordi n'était pas du tout prévu dans notre budget (en même temps on n'avait plus aucune trace de notre fameux budget...) mais il est vite devenu évident que c'était indispensable simplement pour sauvegarder nos photos/vidéos. Pratiquement tout le reste pouvait être fait avec le smartphone...

 

Notre programme du lendemain était donc tout trouvé: Chercher un nouvel ordinateur! Wahou! Quelle aventure, on va faire du shopping!

Retour à l'accueil