Il est temps pour nous de quitter Bangkok pour Ayutthaya, ville historique et mystérieuse. Direction la gare où on achète nos billets à 20฿ (moins de 0,5€).

À ce prix là, on roule en 3ème classe : siège en plastique, ventilo, vendeurs de bouffe insistants et wagon rempli de thaïlandais. Les locaux nous observent avec curiosité, d'habitude les "blancs" voyagent en seconde/first classe (il faut insister au près du guichetier pour avoir un billet en 3ème). Certes le confort n'est pas optimale, mais les fenêtres sont grandes et l'expérience de voyage plus enrichissante.

http://farm6.staticflickr.com/5503/11834803854_60d6336986_b.jpg
http://farm3.staticflickr.com/2892/11834799254_6a06c44067_b.jpg

Si les ventilos ne sont pas suffisants, il suffit d'aller à la porte pour prendre un grand bol d'air frais.

 

Le train est très lent, ce qui nous permet de découvrir la grande banlieue de Bangkok. Les immeubles modernes côtoient les bidonvilles, on longe des énormes routes bétonnées puis les rizières prennent le relai. Le street-art est omniprésent sur les piliers routiers et nous fait découvrir une autre facette de la culture thaïlandaise !

http://farm3.staticflickr.com/2879/11834668073_018a46fc55_b.jpg

 

Un peu avant d'arriver à la gare d'Ayutthaya le contrôleur nous fait signe de descendre au prochain arrêt. On embarque nos sacs à dos, on descend du wagon et à peine sorti on se fait interpeller par une dizaine de conducteurs de tuk-tuk. La ville n'est pas bien grande, on décide d'aller vers notre guest-house à pied. Enfin... Encore faut-il réussir à trouver notre chemin! Fini l'anglais, ici tous les panneaux sont uniquement en thaïlandais. 

http://farm6.staticflickr.com/5471/11834669003_d6dcbd8263_b.jpg

 

Pour aller au centre-ville il faut traverser le fleuve Pak Sak. On était pas trop chauds pour nager alors on a opté pour une traversée de bateau à 4฿ (moins de 10ct d'euro). Bon, il y avait plein de flotte dans la barque et l'engin n'était pas très stable mais c'était rigolo!

http://farm4.staticflickr.com/3748/11834674543_56fc1f4bda_b.jpg

 

À première vue la ville n'a pas grand chose à offrir : quelques stands de street-foods, des centaines de chiens errants, des grands axes de circulation bétonnés, des épiceries 7/11, des maisons de bois, pas beaucoup de locaux ... C'est pas folichon !  Sauf qu'Ayutthaya est une ville riche en histoire et patrimoine. Fondée au 14ème siècle, elle a connu plusieurs guerres. Ses vieux temples sont donc en partie détruits ce qui lui donne un charme tout particulier. En s'approchant de la vieille ville on tombe rapidement sur des ruines impressionnantes.

Ayutthaya, temples, histoire et éléphants
http://farm8.staticflickr.com/7454/11835175216_18c3b2c67e_b.jpg

 

On pensait aller voir les vieux temples d'un peu plus près quand Seth a aperçu une grosse forme grise au loin.

C'était un éléphanteau tout mignon avec plein d'amour dans ses petits yeux.

http://farm8.staticflickr.com/7384/11834401845_ecccaffe08_b.jpg

 

On a timidement essayé de faire connaissance avec l'animal. Quelques brins d'herbe pour le nourrir ont brisé la glace. On a ensuite pu jouer avec lui et en faire notre pote de la soirée!

http://farm8.staticflickr.com/7412/11834807464_218ef1af76_b.jpg

 

Alors qu'on était tout gaga, les éléphants adultes ont débarqué. Là on se sentait minuscules, impressionnés, mais aussi un peu tristes. On pouvait voir des signes de maltraitance des animaux par leurs éleveurs. 

http://farm6.staticflickr.com/5499/11834672423_f9dd8056e5_b.jpg

 

On est reparti découvrir la vieille ville mais le soleil commençait déjà à se coucher.

http://farm6.staticflickr.com/5523/11834403785_6e350f9410_b.jpg
http://farm6.staticflickr.com/5477/11834398885_4ec09840b8_b.jpg

 

Tant pis, on prendra le temps d'explorer les ruines demain! En attendant on part à la recherche de nourriture. On passe dans une sorte de festival qui sert de la bouffe qui a l'air appétissante mais il faut payer en cailloux (il faut acheter un paquet de cailloux contre quelques bahts. Les marchands demande un certain nombre de cailloux par produit. Comme on est de passage et qu'on ne peut pas se faire rembourser les cailloux non utilisés ce n'est pas une bonne solution pour nous.)

http://farm6.staticflickr.com/5534/11834670573_fb3fdf7119_b.jpg

On préfèrera payer avec des vrais billets une petite dame qui faisait des Pad Thaï délicieux dans la rue.  Puis retour à notre guest house où nous nous endormirons sous des geckos collés aux plafonds avec une ambiance sonores de chant des grenouilles.

Retour à l'accueil