Phitsanulok était pour nous juste une ville étape lors de notre remontée vers le Nord de la Thailande. Il nous fallait couper le long trajet qu'il nous restait jusqu'à Chiang Mai.

Cette fois-ci on avait choisi des places en seconde classe. Une fois arrivés à notre wagon, nos sièges nous attendaient... Mais le wagon 2° classe, contrairement aux autres, était tout sombre, rempli à craquer de petits vieux qui dormaient, les fenêtres était toutes petites et fermées (pour que les vieux n'attrapent pas froid)... Bref c'était pas super fun, donc au bout de 2 minutes on a pris nos affaires pour se trouver une place en 3° classe dans un wagon complètement vide. On a pu faire les foufous entre les wagons, et accessoirement, bouffer du moustique et se prendre des éclaboussures de pisse sur la gueule!

golmon.jpg

 

Le train s'arrétait régulièrement dans les petites gares paumées au milieu des rizières.

riz.jpg

 

Le fun du début a vite laissé place à l'ennuie, voir les paysages défiler, aussi beaux soient-ils, c'est vite soporifique.

Mais ça n'a rien a voir avec un trajet Paris-Marseille, là dans le train il y a des dames qui font des aller-retour permanents dans le train avec de la bouffe ou des boissons à nous vendre. Chacune a son petit slogan un peu comme le "chouchooooou-beigneeeet-abricoooot-chocolaaaat-y sont chauds mes marrons-qui qu'en veux d'mes crêpes aux œufs?" qu'on entend sur nos plages.

chefgare.jpg

 

Comme tous les wagons sont ouverts (des fenêtres aux portes) il n'est pas rare de se retrouver dans un nuage de poussière ou de brindilles selon là où on passe.

Les chiottes du train sont assez intéressantes aussi, ce sont des toilettes "à la turque" et il faut avoir autant d'équilibre qu'un champion olympique de gymnastique pour ne pas en foutre partout. Au pire si vous en mettez partout, il y a un mec qui passe avec un balais et une serpillère pour nettoyer tout ça... Enfin, nettoyer, il frotte sa serpillère sur le sol sans jamais mettre d'eau ni quoi que ce soit.

Là où c'est moins drôle c'est que le mec "nettoie" le chiotte et l'allée centrale du wagon avec la même serpillère...

budcolline.jpg

 

On a fini par arriver avec 55 minutes de retard, comme d'habitude dès qu'on sort de la gare, nos amis les tuktuk drivers nous attendent et jouent des coudes pour nous offrir la chance de poser nos grosses fesses dans leur tas de ferraile à roulette! Sauf que les gars ils ont pas l'air de comprendre qu'après 5h assis dans un train on a juste envie de se dégourdir les jambes (même avec 15kg de sacs sur le dos).

 

On avait repéré à l'avance le coin où on pouvait trouver des guesthouse. On sait qu'il n'y a pas énormément de choix vu que la ville n'est pas vraiment touristique alors dès la première guesthouse qui nous propose une chambre à 100฿ (2,20€) on accèpte. On va voir la chambre, c'est super glauque, mais juste pour une nuit et pour ce prix on ne peut pas faire les difficiles.

Le mec nous remet les clés de la chambre en main... nos doutes se confirment...

keycok.jpg

 

Et encore, c'était avant de voir l'état des chiottes/douches communes, on aurait presque apprécié que le mec qui étalait de la pisse partout dans le train avec sa serpillère vienne passer un coup ici... Sans parler de la déco à base de gravures du kamasutra, des statues en formes de phallus qui ornent tout le hall d'entrée...

 

M'enfin pas le temps de trainer, l'après-midi est déjà bien avancé on part explorer la ville.

Rien de bien spécial à voir dans le coin, l'un des principaux monuments du coin (à part les temples qui sont normaux ici) est une locomotive posée sur un rond point en face de la gare...

On croise énormément de militaires dans les rues. Après vérification, il se trouve que Phitsanulok est le lieu où est basée la "Third Army Region' de l'armée terrestre thailandaise.

templefist.jpg

 

On fait quand même le tour de la ville sur les bords de la Nan river qui traverse la ville.

river.jpg

 

A cet endroit et à cette heure-ci les écoliers étaient partout dans les rues et nous regardaient tous dès qu'on passait. Ils ne devaient probablement pas voir souvent de touristes comme nous.

En ville, il n'y a pas beaucoup d'activité non plus, si il y avait des singes partout ça serait sûrement plus drôle! D'ailleurs, les cacahuetes de ce marchand n'auraient pas fait long feu à Lopburi!

caouet.jpg

 

On se mange un truc rapidement sur un marché et on retourne se coucher dans notre chambre glauque.

chambreglauque.jpg
Retour à l'accueil