La Nouvelle-Zélande regorge de paysages à couper le souffle, de petites villes pleines de charme, de sentiers de randonnées dans les montagnes et de plages isolées qui n'attendent que vous. Oui... Mais pour y accéder il faut un véhicule !

 

Si vous restez dans le pays plus d'un mois et demi, il est plus intéressant d'acheter un véhicule que de louer. Voici donc un nouveau dossier pour vous aider à vendre et acheter votre nouveau compagnon de route en Nouvelle-Zélande !

parti.jpg

  

 

OÙ  ACHETER/VENDRE SON VÉHICULE ?

  • SUR INTERNET : Voici une liste des sites les plus pratiques pour dénicher ou vendre son véhicule.
  1. www.trademe.co.nz : Un des sites où vous trouverez le plus de choix. Les véhicules sont vendus aux enchères ou en achat immédiat.  Les vendeurs doivent payer une somme conséquente pour y déposer une petite annonce (entre $39 et $69 en 2013).
  2. www.gumtree.co.nz : Un site de petites annonces gratuites, très utilisé en Océanie et par les backpackers du monde entier.
  3. www.backpackerboard.co.nz : Un site (gratuit) pour les voyageurs, avec beaucoup d'annonces de vans aménagés mais pas toujours en très bon état de marche !
  4. pvtistes.net : Le site des pvtistes propose des petites annonces gratuites. Si vous ne gérez pas trop en anglais c'est un bon moyen faire une transaction entre francophones.
  5. www.frogs-in-nz.com : Le site de la communauté néo-zélandaises de VVT et expatriés a une rubrique pour les ventes de véhicules, entre français. Poser une annonce coûte $19,55.
  6. www.carz.co.nz : Un site avec moins de choix pour les voyageurs, petites annonces gratuites.
  7. www.turners.co.nz : Un site d'enchère ou d'achat immédiat. Pour les vendeurs, un professionnel évalue le prix de votre véhicule et vous fait une offre contre du cash (pratique si vous vous y prenez à la dernière minute).
  8. www.carfair.co.nz : Pour voir quelques voitures des car fair d'Auckland.
  • DANS LES AUBERGES DE JEUNESSE : La plupart des auberges ont un espace pour les petites annonces près de la réception.
  • DANS LES CAR FAIRS / CAR MARKET : Dans les grandes villes certaines cars fairs s'y déroulent toutes les semaines
  1. À Auckland : Le samedi matin il y a le "Backpacker Car Market" (Victoria Street) et l'Auckland City Car Fair (Alten road). Le dimanche matin l'Auckland Car Fair (Ellerslie Racecourse). Il y a aussi un car market pour backpacker mais il a très mauvaise réputation.
  2. À Christchurch : Backpackerscars près de l'aéroport  et le Backpackers car market (Battersea street)
  • DANS LES SUPERMARCHÉS : Il y a souvent un gros tableaux plein de petites annonces à l'entrée des supermarchés. C'est gratuit et il y a pas mal de choix dans les  grandes villes.
  • DANS LES JOURNAUX : Achetez le journal local pour y débusquer le véhicule de vos rêves !
  • SUR LES RESEAUX SOCIAUX : Sur facebook il existe de nombreux groupes communautaires de Français en Nouvelle-Zélande (utilisez la fonction "recherche"). On y retrouve régulièrement des petites annonces.
  • DANS LA RUE : Ouvrez l'oeil et cherchez les petites affichettes sur les van garés. Privilégiez les parkings devant les auberges de jeunesse ou les lieux touristiques.

Autant dire que le choix est vaste et que vous pouvez passer beaucoup de temps à éplucher les petites annonces...

pause.jpg

 

OÙ  LOUER SON VÉHICULE ?

 

Si vous ne restez pas longtemps en Nouvelle-Zélande, une location de voiture/van équipé est à envisager. C'est la méthode que nous avions utilisé lors de notre première visite du pays en 2009 ! Mais où trouver son véhicule ?

  • DANS DES AGENCES SPECIALISÉES : Elles proposent des vans tout équipés. On recommande backpacker sleeper vans, juicyjuicy ou wiked campers
  • GRATUITEMENT AVEC TRANSFERT CAR : Vous devez amener un véhicule d'un point A à un point B dans une durée définie. Parfois le ferry entre les deux îles et l'essence sont offerts. Pratique si vous voulez vous rendre à un endroit particulier. Le site est ici.

 

VOITURE, VAN OU CAMPING CAR ?

 

La météo en Nouvelle-Zélande est très changeante. Si vous souhaitez vivre dans votre véhicule pendant votre road-trip, il vaut mieux opter pour un van ou camping car afin de pouvoir manger et vivre à l'intérieur en attendant que la pluie, la neige, et le vent se calme. Quelques infos qui vous aideront à choisir :

  • LA VOITURE : Faible consommation d'essence, passe-partout, discrète pour dormir en ville et idéale pour ceux qui souhaitent aller en backpacker/couchsurfing pendant leur voyage. Comptez entre $1000 et $1500 pour une bonne voiture d'occasion.
  • LE VAN : Consommation d'essence moyenne, passe partout si vous prenez un modèle familial, idéal pour réduire les coûts d'hébergements. En négociant un peu, on trouve un bon van entre $2500 et $3500.
  • LE CAMPING CAR : Grosse consommation d'essence et lent sur le routes montagneuses et sinueuses de Nouvelle-Zélande, parfait pour ceux qui souhaitent être complètement indépendant. Attention toutefois au camping sauvage qui est interdit dans certain coins. Difficile de passer inaperçu avec un gros bolide. Budget moyen : $8000. Le prix est plus élevé pour le ferry reliant l'île du Nord à l'île du Sud.
  • limousine.jpg

Pour organiser votre voyage, n'hésitez pas à jeter un oeil sur notre dossier "Tout savoir pour bien préparer un road-trip".

 

 

2 ROUES OU 4 ROUES MOTRICES ?

 

En Nouvelle-Zélande les routes non goudronnées (appelés "gravel road") sont présentes sur une grande partie du territoire. Il n'est pas indispensable d'avoir un 4x4 pour les emprunter car elles sont souvent bien entretenues. Il suffit de rouler doucement et d'éviter les nids de poules ! Un van à deux roues motrices suffit donc pour parcourir la plupart des routes néo-zélandaises et vous coûtera bien moins cher en carburant. 

Le 4x4 devient intéressant si vous souhaitez faire des virées sur les longues plages (comme 90 miles beach) ou sur les sommets enneigés de l'île du Sud en hiver.

 

 

COMMENT CHOISIR SON VEHICULE ?

 

Il y a trois éléments principaux à prendre en compte dans votre choix : la mécanique, l'aménagement, et la paperasse.

  • MECANIQUE : Dans quel état est le véhicule ? Quel est son ancienneté ? Son kilométrage ? Le propriétaires a t-il gardé les papiers des réparations précédentes ? Le véhicule a t'il été bien entretenu ? Y a t-il une chaine ou une courroie ? De quand date la dernière vidange ? Quelle est la consommation moyenne du véhicule ? Est-ce un modèle courant ? Combien y a t-il eu de propriétaires auparavant ?

Petit conseil : Évitez d'acheter un van qui aurait plus de 20 ans, plus de 250 000km avec le moteur d'origine, peu d'entretien et plus de 5 propriétaires backpackers. Préférez les marques japonaises plus fiables.

 

ESSENCE OU DIESEL ?

En Nouvelle-Zélande le diesel est beaucoup moins cher à la pompe (environ 0,70$ de différence) mais est soumis à des taxes (RUC). Malgré ces taxes,  le diesel est plus intéressant si votre véhicule consomme plus de 7L/100km.

 

  • AMENAGEMENT : Dans quel état sont le matelas, les tables/chaises ? Y a t-il tout le nécessaire pour vivre en autonomie ou faire du camping ? Un power inverter est-il inclus (pour recharger les batteries des appareils électroniques sur l'allume-cigare) ? L'auto-radio fonctionne t-il ? Y a t-il des rideaux discrets ? Le van passe t-il inaperçu ?

Petit conseil : La Nouvelle-Zélande est un pays très humide, pensez donc à vérifier que la moisissure n'a pas envahit le matelas ou la moquette ! Vérifiez aussi qu'il n'y a pas de bed bugs. Préférez les grosses bouteilles de gaz aux petites gazinières qui ont des recharges bien plus coûteuse. Pour une liste des choses essentielles à avoir et des conseils pour aménager votre véhicule, direction notre dossier thématique sur le road trip. Il peut être bien plus intéressant financièrement d'acheter un van vide et de l'aménager vous même. 

 

  • LA PAPERASSE : Le véhicule a t-il été volé ? Accidenté ? Y a t-il des amendes impayées ? De quand date le dernier contrôle technique (WOF)? La registration et le vehicule licencing (enregistrement du véhicule et vignette) est-il encore en cours de validité ? Les taxes diesel (RUC) a t-elle était payée ?

Petit conseil : Si un véhicule vous intéresse vraiment, faite un Vehicle Information Report ($25). Vous verrez ainsi le nombre de propriétaires, si le véhicule a été volé ou accidenté, si il y a des amendes en cours... En théorie le contrôle technique (WOF) doit avoir été fait moins d'un mois avant la vente. Un accord oral ou écrit peut suffire en cas d'achat d'un véhicule ayant un WOF de plus d'un mois.

 

 

QUE VERIFIER LORS DE LA VISITE ?

 

Il faut tout vérifier ! Après tout, le van risque d'être votre nouvelle maison pendant plusieurs mois, c'est un achat à ne pas faire à la légère.

Un mechanical check ou pre-purchase check (à vos frais) est plus que recommandé avant l'achat définitif. Cela coûte environ $150 dans un garage indépendant. Si des réparations doivent être faites par la suite, vous pouvez négocier le partage des frais avec les propriétaires. Le WOF (contrôle technique bas de gamme) n'est pas suffisant car le moteur, la courroie et la plupart des pièces mécaniques du véhicule ne sont pas inspectés.  

 

Voici une petite liste pour vous aider lors de la visite :

  1. Demandez systematiquement à essayer le véhicule. Testez les freins, l'accélération, les montées, le turbo, les essuie-glaces, la direction, écoutez le bruit du moteur, regardez si le moteur ne chauffe pas trop rapidement, essayer le chauffage, la clim, les vitres électriques, le fonctionnement du compteur kilométrique...
  2. Vérifiez que tous les phares fonctionnent.
  3. Inspectez le véhicule à la recherche de point de rouille (assez coûteux à réparer lors du prochain contrôle technique)
  4. Vérifiez l'état des pneus à l'aide des marqueurs, ainsi que l'alignement.
  5. Demandez au propriétaire de faire marcher le moteur pour inspecter la fumée possible du pot d'échappement. Si la fumée est blanche, il peut y avoir un gros problème avec le joint de culasse (et ça coûte un bras). Si la fumée est bleue il y a un problème d'huile. Si la fumée est noire c'est généralement un problème de filtre à air (pas trop cher à réparer). Un peu de fumée blanche peut être normale, surtout à froid avec la condensation.
  6. Sous le capot, vérifiez tous les niveaux (il suffit de regarder la jauge) : huile de moteur , liquide de refroidissement, liquide de frein, liquide dans la batterie, liquide de direction assistée, liquide de lave-glace...  Vérifiez qu'il n'y a pas de tâches d'huile ou d'essence qui pourrait signifier qu'une fuite est présente.
  7. Demandez à voir le moteur (il est parfois sous les sièges). Il ne doit pas y avoir d'huile/d'essence dessus.
  8. Regardez sous la voiture (à la recherche de fuite). 
  9. Inspectez attentivement les factures des réparations précédentes pour voir quand la vidange devra être refaite, si la batterie est encore sous garantie et surtout si le véhicule a été entretenu.

N'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passe par la tête, à prendre un dictionnaire français/anglais si vous ne connaissez pas tout le vocabulaire.

 

Si tout vous semble marcher correctement et que vous avez un coup de coeur, il est temps de se diriger vers un garagiste pour faire un dernier check-up avant achat.

airbag.jpg

 


LA PAPERASSE

 

En Nouvelle-Zélande ils n'aiment pas l'administratif. Tout est simplifié à l'extrême ! Mais voici quelques lignes infos pour vous aider. 

  • Le changement de propriétaire : Il suffit d'aller à la poste du coin avec le propriétaire, de remplir un papier (où on demande le nom, l'adresse actuelle, l'immatriculation et le modèle de la voiture), de présenter permis de conduire et papier d'identité et c'est plié ! Le changement de propriétaire coûte $9.
  • Le WOF : Contrôle technique basique, à repasser tous les 6 mois pour les vieux véhicules (de plus de 6 ans). Cela coûte environ $50 et le garagiste vérifie l'état des pneus, des freins, des phares, de la carrosserie (rouille), des ceintures de sécurité, du pare-brise, des essuie-glaces, du compteur de vitesse, de la suspension, de la direction, des airbags, du pot d'échappement et du système d'injection d'essence.
  • La registration : C'est l'enregistrement du véhicule dans la base des données du Motor Vehicle Register. À priori vous n'aurez pas à le faire si vous achetez un véhicule de seconde main encore enregistré.
  • Le vehicle licencing : C'est l'équivalent de notre ancienne vignette française. C'est obligatoire pour rouler et on peut acheter la durée désirée (le plus souvent 3 mois, 6 mois ou 1 an). Pour acheter des mois en plus, il suffit d'aller à la poste !
  • Le vehicle information report : Un compte rendu payant (25$) pour vérifier que le véhicule que vous souhaitez acheter n'est pas volé et que tout est en règle.

Pratique : Vous pouvez demander gratuitement à l'état si vous avez des amendes à payer ici.

 

 

COMMENT FAIRE UNE BONNE AFFAIRE ?

 

Avec un peu de bon sens, il est facile d'acheter un véhicule à moindre coût / de revendre son véhicule en faisant une plus-value. Voici quelques conseils de base : 

  • Achetez/vendez à la bonne période ! Il est plus intéressant d'acheter un van d'Avril à Septembre (basse-saison, plus d'offres que de demandes) et de le revendre en pleine saison de Novembre à Janvier (plus de demandes que d'offres). Les prix varient alors du simple au double. Certains néo-zélandais en ont même fait leur business en achetant des vans à prix cassé en hiver pour les revendre plein pot en été!
  • Négociez : Si vous achetez, soulignez tous les points négatifs que vous avez repéré pour faire baisser les prix (réparation éventuelles, validité du WOF, ancienneté de la voiture). Faites des propositions bien en dessous de ce que vous seriez prêt à investir dans le véhicule (mais restez raisonnables quand même pour ne pas vous décrédibiliser). Si vous vendez, proposez un prix plus élevé pour pouvoir négocier et donner l'impression au vendeur qu'il fait l'affaire du siècle. Montrez que vous êtes sur du bon état de votre véhicule. Ne montrez pas vos lacunes en mécanique. Ayez l'air sûr de vous et confiant. Sachez faire des concessions. Il serait dommage de passer à côté du van de vos rêves pour $50.
  • Faites jouer la concurrence : Si c'est le cas, n'hésitez pas à dire que vous avez plusieurs acheteurs intéressés / d'autres véhicules sympa à voir. La transaction pourrait tourner en votre faveur car l'autre partie n'aura pas envie de rater cette bonne affaire !
  • Évitez les arnaques : Ne mentez pas. Ne répondez pas aux messages qui proposent des paiements par Paypal parce que Monsieur est parti en mission en Afrique. Vérifiez que le véhicule n'a pas été volé. Méfiez vous des propriétaires qui vous disent n'avoir eu aucun problème avec leur van. Soit ils mentent, soit le prochain gros pépin risque de tomber sur vous ! Il est tout à fait normal d'avoir eu des petits problèmes mécaniques.
  • Prenez le temps : Ne montrez jamais que vous êtes pressés. Comparez plusieurs véhicules, prenez le temps de réfléchir avant un achat. Si le vendeur est sur le départ, les prix baisseront très rapidement (car il craindra de ne pas réussir à vendre son van). Soyez patient.
  • affaire.jpg

 

COMMENT BIEN VENDRE MON VEHICULE ?

 

Si vous avez lu les paragraphes précédents, vous devriez avoir une bonne idée des moyens de vendre votre véhicule. Ne lésinez pas sur le rangement et la propreté. Un petit tour au car wash et un van bien ordonné qui sent bon la fleur vous fera gagner de précieux points.

Apprenez à mettre en avant les points positifs qui différencient votre véhicule de la concurrence : discrétion, kilométrage, état général, praticité, originalité, équipement, WOF récent... Les photos sont très importantes, préférez les grands angles pour donner une impression de grandeur. Soyez honnête sur les points négatifs, l'acheteur potentiel sentira ainsi que vous ne cherchez pas à l'arnaquer et aura d'avantage confiance en vous.

 

Si vous n'avez pas réussi à vendre votre van avant de partir, pensez aux ferrailleurs et garagistes qui rachètent souvent des voitures d'occasion, ainsi qu'au turners auction.

Acheter un van en Nouvelle-Zélande
Retour à l'accueil