Hier (lundi 11) j'ai passé le seuil fatidique des 3 semaines de recherche de boulot...

Lise a dit à sa boss qu'elle partirait à la fin de la semaine si j'avais pas de boulot.

 

J'ai vraiment été partout et fait tout ce que j'ai pu pendant ces 3 semaines... Mais ça n'a eu aucun résultat.

Y'a juste un truc qu'il me manquait pour pouvoir dire que j'avais mis toutes les chances de mon côté et pouvoir commencer à me plaindre que personne ne m'aime : aller m'inscrire au fameux "backpacker job center". (Celui où on avait été le premier jour, où la femme nous avait dit qu'elle trouvait du boulot pour seulement 30% des gens.)

 

Au point ou j'en suis, j'peux claquer 10$ pour m'inscrire, après tout c'est pas plus cher que d'imprimer 15 CV au cyber du coin... abusé.

 

Bref. on verra bien.

 

En attendant on commence à réfléchir un "plan B" comme Lise l'appelle. A savoir: se casser de Darwin (rempli de backpacker à la recherche de taf) et aller faire du fruit-picking dans le Western Australia. De toute façon avec un visa comme le notre, c'est a peu près le seul type de boulot où on est certain de trouver rapidement.

 

On se décidera à la fin de la semaine.

 

Sinon pendant une de mes longues journées de glande à l'auberge... j'ai réfléchi à la suite de notre voyage, et comme la vie est une question de choix, j'me suis amusé à faire un schéma pour nous aider à prendre les futures décisions... et c'est pas gagné:

 

Sachant qu'il y a plein de possibilités que j'ai pas pu schématiser pour cause de clarté. (exemple: on peut très bien vendre la caisse et aller en Nouvelle Calédonie et revenir à Sydney)

 

Tout ça pour dire qu'on ne sais toujours pas ce qui nous attend... De toute façon, peu importe ce qu'on choisis y'a toujours des événements imprévus qui nous font tout changer au dernier moment. (Cette loi bien connue des losers s'applique encore plus en Australie).

 

 

En parlant de loser, j'ai été faire un petit tour dans la salle TV de l'auberge et j'en ai profité pour enregistrer des spots de pub de la chaine Ten.

En Australie, les pub (TV, radio, presse...) sont super ciblées, il est courant de voir le manager du magasin du coin apparaître dans la pub et dire un truc genre "blabla, chez nous, c'est mieux parce que c'est 100% australien, alors il faut venir acheter des trucs chez nous au 43, Mitchell Street à Darwin, on vous attend"

Ça a l'air souvent artisanal ou fait avec un budget comm de 50$, mais a priori ça marche.

Et c'est d'autant plus flagrant qu'on voit aussi des pubs pour des grosses marques qui ont un plus gros budget comm.

A noter aussi que l'état communique beaucoup par la pub. En France c'est un événement quand y'a une campagne pour la sécurité routière, alors qu'ici y'a tout le temps des pubs pour l'armée, contre le cannabis, l'alcool, etc...

 

 

 

Désolé pour la qualité (j'ai pris la vidéo avec mon téléphone).

 

 

------------------------------------

ZE FAMOUSSE AUSTRALIANNE INSOLAÏTE SINGUE OF ZE DÉ

 

A Darwin y'a une entreprise de travaux qui s'appelle "DTC".

Retour à l'accueil